État des lieux de la propagation d’une plante exotique envahissante
émergente et préconisations de gestion

L’herbe à alligator Alternanthera philoxeroides

 

Impacts

L’herbe à alligator est originaire des régions tempérées d’Amérique du Sud. Elle est maintenant envahissante et cause des impacts importants à travers les régions tropicales et tempérées du globe comprenant les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, le sud-est de l’Asie et la Nouvelle-Zélande. Sa croissance importante peut nuire à la biodiversité des écosystèmes vulnérables en excluant la croissance d'autres plantes. Les mattes épaisses forment des peuplements monospécifiques entraînant une banalisation des habitats naturels envahis et une homogénéisation du paysage. Elle peut gêner les activités nautiques et sa forme terrestre peut causer la dégradation des terres agricoles et des pâturages.

Habitats

L’herbe à alligator est capable de se développer à la fois dans les milieux aquatiques et terrestres. Elle tolère des eaux saumâtres et prospère dans les eaux eutrophes. Les habitats terrestres idéaux sont des milieux régulièrement inondés, irrigués, ou qui subissent d’importantes précipitations. Elle est présente sous les climats tropicaux et tempérés où les quelques tiges et rhizomes qui survivent durant l’hiver se régénèrent durant les mois les plus chauds. On peut la trouver dans les rivières à débit lent, les canaux d’irrigation et les rives des cours d’eau, dans les étangs, lacs, estuaires et zones humides. Sa forme terrestre peut se développer dans les pâturages et les terres irriguées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réglementation 

L’espèce figure sur la liste des espèces règlementées jugées préoccupantes pour l’Union Européenne (Règlement UE n°1143/2014). Des mesures d’éradication doivent rapidement être mises en place en début d’invasion (Article 16). Ce Règlement européen est transcrit dans la législation et la réglementation française grâce à la parution de l’arrêté interministériel du 14 février 2018 relatif à la prévention de l'introduction et de la propagation des espèces végétales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain (JO du 22 février 2018).

Contexte

La première observation de l’herbe à alligator, Alternanthera philoxeroides, en région PACA a été faite en 2013 par le bureau d’étude Aquascope. Elle est située sur l’Ouvèze, à Sorgues (Vaucluse) à 3 km en amont de la confluence avec le Rhône. Elle s’étend sur près de 300 mètres de linéaire et sur une surface de 1 200 m².

Le CBNMed, soutenu par la DREAL PACA, a établi un état des lieux, élaboré et expérimenté un protocole permettant l’étude de plusieurs modalités de gestion afin de trouver le meilleur moyen d’éradiquer l’espèce sur ce site. Le suivi a été réalisé avec l’assistance de nombreux partenaires : le Lycée professionnel agricole La Ricarde, l’Office français de la biodiversité (OFB), la Fédération de pêche du Vaucluse (FDPPMA 84)…

Une formation pour reconnaître l’espèce a également été effectuée par le CBNMed auprès des acteurs locaux et partenaires et une plaquette de communication a été diffusée en région PACA.

Depuis 2016, le CBNMed et ses partenaires - les agents du service départemental du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône de l’OFB, le Parc naturel régional de Camargue (PNRC), etc. - prospectent en kayak et en bateau l’Ouvèze en amont et en aval de la station ainsi que le Rhône afin de détecter d’éventuelles nouvelles stations d’herbe à alligator.

Une réunion de restitution de l’expérimentation de gestion sur la station de Sorgues et des opérations nécessaires pour parvenir à son éradication a été organisée par le CBNMed en 2019 auprès des acteurs concernés. L’itinéraire technique retenu et le budget prévisionnel de l’opération ont été présentés aux partenaires. Des démarches ont été effectuées auprès de diverses structures pour trouver comment financer le projet et un courrier d’alerte a été envoyé au Préfet du Vaucluse et au Préfet de Région (PACA).

En juillet et septembre 2019, deux sessions de prospection ont été organisées par le CBNMed et ses partenaires (OFB, PNRC).

Résultats 

Il s’avère que l’espèce s’est largement propagée sur l’Ouvèze et commence à se propager sur le Rhône :

  - 10 nouvelles aires de présence de l’espèce ont été observées le long de l’Ouvèze, en aval de la station contaminante, dont une de près de
     2 000 m
2,
  - 4 nouvelles petites stations ont été découvertes sur le Rhône (3 se situent entre la confluence avec l’Ouvèze et Avignon, 1 se situe sur le
   
Grand-Rhône sur la commune d’Arles),
  - 1 station de 150 m2 a été découverte en janvier 2019 par le CBNMed et le PNRC à l’embouchure du Petit-Rhône sur la commune des
   
Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône).

L’espèce colonise principalement les berges de cours d’eau limoneuses exondées qui constituent les derniers habitats naturels relativement riche floristiquement en espèces indigènes du Rhône et de l’Ouvèze. Elle colonise également des milieux plus anthropiques (berges enrochées, chenal inondé) et des milieux salés (sables vaseux, jonchaies).

Suite aux retours d’expérimentations de lutte menées entre 2016 et 2019 sur la station contaminente située dans la zone urbaine de la commune de Sorgues en partie sur une berge enrochée et à la réunion de restitution de l’expérimentation, un itinéraire technique et un budget prévisionnel ont été établis par le CBNMed. Un diagnostic écologique de la station située à l’embouchure du Petit-Rhône en Camargue a également été établi par le CBNMed pour le PNRC afin qu’un contrat Natura 2000, permettant de financer les opérations de lutte, puisse être déposé par le PNRC en 2020. En ce qui concerne les autres stations, des fiches de gestion ainsi qu’un budget prévisionnel ont été établis par le CBNMed. Au total, le budget prévisionnel pour mener l’ensemble des actions de lutte contre l’herbe à alligator en région PACA a été estimé entre 170 000 et 178 000 € pour la période 2020 – 2024.

Un rapport scientifique présente l’état des lieux de la propagation de l’herbe à alligator en région PACA et proposent des préconisations de gestion. Il est disponible en téléchargement (lien ci-dessous).

 

A télécharger :

Etat des lieux de la propagation d’une espèce végétale exotique envahissante (EVEE) sur l’Ouvèze et le Rhône et préconisations de gestion : l’herbe à alligator (Alternanthera philoxeroides (Mart. ) Griseb.)

Rapport sur les expérimentations réalisées sur Alternanthera philoxeroides

Note d'alerte